shadow

Les Funiculaires à EAU de par le Monde

Il existe de part le Monde des funiculaires fonctionnant grâce à un contrepoids d’eau et donc comportant sous chaque cabine des cuves à eau que l’on remplit ou vidange selon les besoins. Le poids de l’eau actionne l’ensemble.

C’est le cas de plusieurs funiculaires historiques européens, dont certains sont encore en service :

  • Funiculaire de Bom Jesus, à Braga, au Portugal. Dénivelé :116 m, longueur : 274 m, ouvert en 1882
  • Funiculaire de Wiesbaden, en Allemagne. Dénivelé : 83 m, longueur : 438 m, ouvert en 1888
  • Lynton and Lynmouth Cliff Railway , dans le Devon (au Sud de l’Angleterre). Dénivelé :150 m, longueur : 262 m, ouvert en 1890
  • Funiculaire de Fribourg, en Suisse. Dénivelé : 56 m, longueur : 121 m, mis en service en 1899.

Ceux de Wiesbaden et de Fribourg ont la particularité de fonctionner avec les eaux usées de la ville qui font contrepoids. Les eaux de la cabine inférieure sont vidangées au bas de la pente, tandis que la cabine du haut est remplie de la quantité d’eau nécessaire pour déclencher le mouvement.

 

Portugal – Braga – Funiculaire Bom Jesus

Ce funiculaire à eau , ouvert le 25 mars 1882, est le plus ancien de la Péninsule Ibérique.

La force motrice du funiculaire est assurée par l’eau. Le poids de l’eau ajoutée dans un réservoir situé sous la cabine supérieure permet à celle-ci de descendre et à l’autre de monter.

  • Ville : Braga
  • Pays : Portugal
  • Année de construction : 25 mars 1882
  • trafic : voyageurs
  • capacité : personnes par voiture
  • Longueur totale : 274 mètres
  • vitesse max :
  • Dénivelé : 116 mètres
  • Rampe max : 32 %
  • Écartement des rails : 750 mm (voie étroite)
  • nombre de voies : 1 (zone d’évitement deux voies)
  • Rénovations :
  • Exploitant :
  • Constructeur :
  • Site :

Allemagne – Wiesbaden – Funiculaire du Neroberg

Le funiculaire du Neroberg (en allemand : Nerobergbahn) est un funiculaire circulant entre la Nerotal (station basse) et le Neroberg (station haute), à Wiesbaden en Allemagne. Il a été ouvert en 1888.

Le funiculaire du Neroberg est un funiculaire à contrepoids d’eau. L’énergie nécessaire aux mouvements des cabines est fournie par les eaux usées de la ville. Les cabines disposent d’un réservoir qu’elles remplissent en se connectant au réseau des eaux usées. Le supplément de poids dû à cette quantité d’eau fait descendre une cabine et remonter l’autre.

  • Ville : Wiesbaden
  • Pays : Allemagne
  • Année de construction : 1888
  • trafic : voyageurs
  • capacité : 40 personnes
  • Longueur totale : 440 mètres
  • vitesse max : 2,16 m/s soit 7,8 km/h
  • Dénivelé : 83 mètres
  • Rampe max : 260 ‰
  • Écartement des rails : 1000 mm (voie étroite)
  • nombre de voies : 1 (zone d’évitement deux voies)
  • Rénovations :
  • Exploitant : ESWE Verkehr
  • Constructeur : Niklaus Riggenbach
  • Site :

Angleterre – Devon – Lynton and Lynmouth Cliff Railway

Lynton and Lynmouth Cliff Railway

Le premier projet de liaison entre les deux villages date de 1881. Le projet initial prévoyait un mécanisme à vapeur mais c’est finalement un mécanisme à eau qui est retenu pour actionner le funiculaire lorsque les travaux commencent, en 1887.
Il a été conçu par l’ingénieur George Croydon Marks et financé pour l’essentiel par George Newnes qui possède une propriété dans les environs.
Le funiculaire est inauguré le lundi de Pâques de 1890 et n’a jamais cessé de fonctionner depuis.

La ligne comprend deux voitures de 40 places chacune. Le mécanisme est actionné par les eaux de la West Lyn River qui approvisionnent des réservoirs d’environ 3200 litres
logés entre les roues de chacune des voitures. Le réservoir de la voiture inférieure est vidé tandis que celui de la voiture supérieure se remplit
jusqu’à ce que son poids l’entraine dans la descente.

La voie, large de 3 pieds 9 pouces (1,143 m), effectue une ascension de 500 pieds (152,4 m) sur une distance de 862 pieds (262,7 m),
soit un dénivelé de 58%1.

 

Suisse – Fribourg – Funiculaire Neuveville/Motta – St-Pierre

Le funiculaire à contrepoids d’eau de Fribourg, classé monument historique, a été mis en service le 4 février 1899.

L’énergie nécessaire aux mouvements des cabines est obtenue par les eaux usées de la ville.
Les cabines sont munies d’un réservoir qu’elles remplissent en se connectant au réseau des eaux usées.
Le supplément de poids dû à cette quantité d’eau fait descendre une cabine et remonter l’autre.

Le funiculaire a été mis en service le 4 février 1899. Sa construction est due en grande partie à l’initiative de Paul-Alcide Blancpain, dirigeant de la brasserie Cardinal depuis 1877. Créé pour relier la Ville haute à la Neuveville, quartier ouvrier caractérisé par des bâtiments industriels et commerciaux,
le funiculaire revêt une haute signification historique et socioculturelle1.

Ecologiste avant l’heure, Fribourg utilise ses eaux grasses pour faire fonctionner son funiculaire reliant depuis 1899 la Neuveville à Saint-Pierre. A la station supérieure, un réservoir placé sous la voiture est rempli avec le contenu des égoûts de la ville haute.
La voiture ainsi alourdie descend la pente entraînant la voiture inférieure, plus légère.
Arrivée à la station inférieure, le réservoir est vidé dans les égouts de la ville basse et le cycle recommence.
Toutes ces opérations de remplissage/vidange génèrent évidemment quelques odeurs… plus ou moins supportables selon la saison ou la sensibilité olfactive des voyageurs.

Le funiculaire a été inauguré en 1899, Paul-Alcide Blancpain – fondateur de la Brasserie du Cardinal située dans la ville basse – en étant le promoteur, la conception technique étant confiée aux ingénieurs Strub et Lommel. De 1901 à 1965, la gestion de l’installation est assurée par la Brasserie Cardinal, avant d’être reprise par la municipalité, puis transférée en 1970 aux Transports Publics Fribougeois (TPF). En 1996, une rupture d’essieu entraine l’arrêt de l’exploitation; reprise en 1998 après rénovation dans le style d’origine. Le funiculaire, dépourvu de tout moteur électrique, nécessite la présence d’un agent serre-frein dans chaque voiture.
Une crémaillère Riggenbach située dans l’axe de la voie assure le freinage.

Fiche technique :
Longueur : 121m
Dénivelée : 60m
Rampe : 49,5%-55%
Ecartement : 1200mm
Volume du réservoir : 3000l/voiture
Capacité : 20 voyageurs/voiture.

 

Le parcours historique

L’association Fun-Rail souhaite faire découvrir les différents lieux intéressants dans la ville de La Bourboule et sur la colline de Charlannes  concernant  le Funiculaire à eau et le tramway.

Vous pouvez suivre ce parcours sur une carte fournie ci-après.

Vous trouverez aussi sur le parcours des panneaux informatifs sur lesquels seront présents des QRCodes qui vous permettront de retrouver les pages correspondants du site de Fun-Rail pour de plus amples renseignements.

La promenade débute devant l’Office du Tourisme, départ de l’ancien tramway (1904-1914), se poursuit vers la gare Aval du Funiculaire (1902-1958) pour finir sur le plateau de Charlannes, Gare Amont et terminus du Funiculaire.

balade
La Balade Historique

Telecharger … Plan et Infos 

 

 

Bonne promenade dans l’histoire du Funiculaire !!     

 

Le Casino des Thermes et Le tramway

Vous êtes devant l’Office de Tourisme de La Bourboule mais cela n’a pas toujours été sa fonction.

Il est à l’origine une Casino dit « Casino des Thermes » ou encore appelé le Casino des Cariatides. Il a été construit par l’architecte Léon Picard, dit Harvey-Picard en 1891.

C’est aussi a cette époque que le parc Fenestre est aménagé.

La municipalité rachètera le casino des Thermes en 1910 pour y installer la mairie et L’Office du Tourisme.

Note : Une Cariatide est une statue de femme souvent vêtue d’une longue tunique, soutenant un entablement sur sa tête, remplaçant ainsi une colonne. 

Un élan de modernité transforme la ville autour des années 1900. Un réseau électrique est mis en place dès 1896, grâce à la construction d’un barrage en aval de la ville.

Les égouts sont aménagés en 1898 et la gare de La Bourboule est inaugurée en 1899.

Un tramway et un funiculaire, construits à l’initiative de M Claret (ingénieur et constructeur du premier tramway électrique à Clermont-Ferrand), sont mis en
service en 1902 pour le funiculaire et en 1904 pour le tramway.

Le tramway achemine les voyageurs depuis le casino des Thermes jusqu’à la gare de départ du Funiculaire.

Le funiculaire relie la ville de La Bourboule au plateau de Charlannes, où la construction d’un hôtel vient de démarrer.

 

Hôtel du Funiculaire sur le Plateau

 

 

Suivons les rails du tramway vers la gare Aval du Funiculaire …

 

 

La Gare Aval du Funiculaire

Le funiculaire de Charlannes

Par délibération du 30 juillet 1900, le conseil municipal de la Bourboule concède à M Jean Claret, entrepreneur, la construction et l’exploitation d’un tramway électrique et d’un funiculaire entre La Bourboule et le plateau de Charlannes.

Jean CLARET
Jean CLARET

La station inférieur est située à l’altitude de 877 mètres et la station haute à 1130 mètres.
La longueur développée est de 580 mètres. L’énergie motrice est l’eau présente sur le plateau et dont on peu encore voir le réservoir.

La ligne est composée de deux funiculaires successifs avec une gare intermédiaire.

Les axes des deux funiculaires sont décalés de 4.63 mètres bien que l’ensemble de la ligne soit rectiligne.

Le profil des deux installations est exactement identique et symétrique. La rampe au départ est 560 o/oo sur 290 mètres,
puis le profil s’arrondit et termine à la gare intermédiaire en rampe de 296 %0 sur 70 mètres.
Une crémaillère Riggenbach est placée entre les deux rails.

La gare inférieure ressemble à un hangar de bois qui sera du reste agrandi lorsqu’en 1904 le tramway reliant le casino au funiculaire sera mis en service.

La gare intermédiaire, du même style que sa sœur, est aménagée avec un quai central pour l’échange des voyageurs d’une voiture à l’autre.

Enfin, la gare supérieure, composée d’un quai et d’un hangar, a reçu comme seule machinerie une roue horizontale de 4,63 mètres qui permet de renvoyer le câble dans l’axe de la ligne inférieure. Tout au long de la ligne supérieure, sur le côté, des poulies folles portent ce câble entre les deux stations.

 

La gare inférieure

La gare inférieure ressemble à un hangar de bois qui sera agrandi lorsqu’en 1904, le tramway reliant le casino des Thermes a la Gare Aval du funiculaire sera mis en service.

Gare avant le Tramway
Le tramway en gare

La gare Aval actuellement
La gare Aval actuellement

Suite de la visite … la montée vers le plateau de Charlannes

La Gare intermédiaire

La gare intermédiaire est la gare de changement de voiture !!  et oui, chaque voiture faisait la moitie du parcours et les passagers devaient passer d’une voiture a l’autre dans la gare intermédiaire.

Durant ce changement de voiture, un rééquilibrage des poids en eau des voitures était fait pour permettre la poursuite du voyage (voir : le funiculaire à eau)

Ce choix est a la fois lié au coût, a la simplicité du système et a la nécessite d’une largeur de voie moindre.

Un petit réservoir d’eau existe au niveau de la gare intermédiaire pour le rééquilibrage à mi-parcours.

Admirez aussi les ouvrages d’art nécessaires a la construction de la voie.

Continuons la montée vers charlannes

La Gare de Charlannes

La gare d’arrivée sur le plateau de charlannes était un bâtiment en bois en dessous de l’hôtel du Funiculaire.

la gare supérieure, composée d’un quai et d’un hangar, a reçu comme seule machinerie une roue horizontale de 4,63 mètres qui permet de renvoyer le câble dans l’axe de la ligne inférieure. Tout au long de la ligne supérieure, sur le côté, des poulies folles portent ce câble entre les deux stations.

 

Hôtel et gare a Droite en contrebas

Sortie de la gare vers l’hôtel

Local de retour du câble
La poulie

 

 

Poursuivons par la visite du plateau de Charlanne

*** FUN RAIL - La Bourboule - Le funiculaire de Charlannes - Salon du Modélisme Ferroviaire 2018 ***